La lingerie coquine idéalise la femme en subtilité

D’une bonneterie orthodoxe à la bonneterie de la sollicitation amoureuse

Une bonneterie existe depuis l’Antiquité, toutefois elle ne savait peu être titrée de sexy à cette période. La bonneterie permettait principalement à cacher le thorax des femmes qui était considéré comme inconvenant. La lingerie plus actuelle apparaît à la Renaissance, grâce à l’invention des corsets. Peu agréable, le corset est principalement consacré à affiner la taille ou à préserver le dos droit. Il est réservé à la noblesse. Au 16ème siècle, la culotte en coton se popularise. Nous sommes encore très loin de la lingerie sexy.

lingerie-sexy

Le brassière sera produit vers le début du 20ème siècle, et il demeure un accessoire fonctionnel. En ce 20ème siècle., les femme aiment aussi exhiber des bas qui subliment leurs gambettes et captivent les yeux des mâles. Toutefois cette mode est généralement rattachée à la dépravation. Les femmes préfèrent la lingerie traditionnelle qui est caractérisée par les teintes chair ou noires et des formes passe partout. C’est à la fin du XXe s. que plusieurs inventeurs comme par exemple Thomas placent le désir au cœur de la bonneterie en mêlant badinage et élégance.

Une lingerie coquine nécessitera de trouver le juste milieu entre libertinage et grossièreté pour enflammer les envies sans être grossière. La bonneterie sexy use des standards des gens du music-hall. Les lycras seront écartés au profit des soieries.

La sexualité se trouve au cœur de la lingerie coquine. Si le sombre et le couleur rose font régulièrement leur efficacité, la teinte suprême de la tentation corporelle est régulièrement exploitée à savoir rougeâtre. Arborer de la lingerie coquine est une garantie de vertige. Cette lingerie sensuelle suggère plus qu’elle ne dévoile. Les guêpières sont de grands incontournables de la bonneterie sexy et modifient le corps. La bonneterie sexy modifie la femme sage en égérie sensuelle. Les textiles transparents révèlent ce qu’il faudra de chair afin de faire naître le besoin.

Comment choisir sa bonneterie?

En premier lieu, on devra bien déterminer sa taille. La taille inappropriée pour soutien-gorge et le bonnet sera gênant à porter. D’autre part, on finira par trouver dans un tiroir idéal des sous-vêtements en coton. On finira par trouver de plus quelques ensembles de bonneterie de grandes enseignes, sans oublier la lingerie spécifique au sport de genre brassière. Il est également intéressant de posséder constamment certaines bonneteries de teinte peau. Et enfin, préférez les lingeries privées de bretelles qu’à bretelles transparentes. Celles-ci seront inélégantes et jaunissent rapidement à l’usage.